Nous avons tous des limites dans la vie.  Elles sont déterminées par nos expériences, notre famille, nos amis et notre relation avec le monde extérieur.

Limite utile ou non

Comme une amie dit : c’est correct avoir des limites, ça nous permet de vivre en société.  Pour moi, ce n’est pas une limite mais une ligne de conduite ou liberté.

Notre liberté cesse là où celle des autres commencent.

Définir une limite

Les limites sont des barrières
limite, barrière de l’invisible

Pour moi, une limite, c’est une barrière que l’on se met dans l’esprit.  Que ce soit pour agir, penser ou désirer.  Cette limite nous empêche d’aller plus loin.  J’aime mieux dire, croyance limitante.  Nous croyons que nous ne pouvons aller au-delà de cette limite acquise par l’expérience ou notre éducation.

L’absence de limite des enfants

Une amie raconte, lorsqu’elle a demandé à son fils qui il voulait inviter pour sa fête, il lui a répondu : le Canadien de Montréal ! Rien de moins.  Pour lui, il n’y a aucune raison que le Canadien de Montréal refuse son invitation.  C’est justement la beauté du regard des enfants, tout est possible.  Et si, elle osait le faire.  Peut-être serait-elle surprise de la réponse ?

Les gens qui nous imposent des limites, le font souvent pour nous protéger ou nous aider.  Mais, ce sont leurs limites, pas nécessairement les nôtres.

Croyances limitantes

Voici quelques exemples de croyances limitantes, selon mon point de vue, ma réalité mais également celles que l’on voulait m’imposer :

  • Quand tu as de l’argent, les autres t’en demandent tout le temps
  • Trop d’argent, ça fait de la chicane
  • C’est normal d’avoir mal partout, c’est ça vieillir
  • On ne peut pas tout avoir en même temps
  • Quand tu es né pour un petit pain, t’apprend à vivre ??
  • L’argent ne fait pas le bonheur
  • Mieux vaut être en santé qu’être riche
  • Ton âme habite ton corps
  • Il faut travailler dur dans la vie pour avoir ce que l’on veut
  • L’argent ne pousse pas dans les arbres
  • Les riches sont cheap
  • En affaires, tu dois travailler plus de 50 heures

Et, la liste pourrait s’allonger à l’infini.

Dites-moi, honnêtement, quelle croyance avez-vous considérée comme la vôtre alors que c’est tout à fait le contraire ?

Personnellement, j’en ai tellement considérée comme ma vérité.  Ma mère disait : quand tu es né pour un petit, ben, tu mets de la levure cr***.  Alors, je dis la même chose.  Je ne reste pas un petit pain.  Et, un ami disait : tu ne peux pas tout avoir en même temps et je lui répondais : ah oui ? C’est écrit où dans l’univers ça que ça ne se peut pas ??

Conclusion, une bonne remise en question.  L’important, est de réaliser que certaines limites qui ne nous appartiennent pas nous empêchent d’avancer dans différentes sphères de nos vies.  En prendre conscience est déjà un grand pas vers l’avant.  Déconstruire cette fausse croyance ne peut que nous alléger. 

Il est plus facile d’avancer léger que lourd, n’est-ce pas ?

Bien plus qu’une limite !

Avez-vous déjà entendu de nos limites tangibles ?

« Nos barrières, nos limites, nos croyances, ce que nous acquérons depuis notre enfance comme était vrai, réel, tangible. » Les limites du corps par Renelle

Baissons nos barrières, détruisons-les, faites ce qui est requis pour vous. Quelle sera votre première limite ou barrière ?

Renée

Comment baisser ou éliminer nos barrières ? Voir la méthode Access Bars®

Commentaires